Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

EN ATTENDANT LA MACHINE DU PROFESSEUR FUDER

En allant fouiller dans quelques vieux textes, j'ai mis la main sur "La machine du professeur Fuder" écrit il y a plus de 25 ans (J'ai les preuves). Un texte de délires d'anticipation. Qui parle de confinement! J'aime bien quand l'imagination peut se donner des airs de prophète!.

Les plus perspicaces pourront y voir quelques clins d'oeil, comme dans le titre (Fuder: anagramme de Freud)

EN ATTENDANT LA MACHINE DU PROFESSEUR FUDER

 

La radio crépite.

Elle nous prévient, en pleines vacances scolaires, de l’approche du nuage de méthane en provenance de l’est, au dessus du nord du pays et elle nous rappelle les précautions à prendre, surtout en cas de piqûre d’insectes mutants.

Les usines sont obligées d’arrêter leurs productions. Tous les magasins ferment leur rideau de titane. Ceux qui ont la malchance d’être en vacances sont tenus de rester chez eux ou de se réfugier dans les abris des écoles ou des centrales nucléaires abandonnées, laissant en plan leurs jeux de plage ou de rivière pour 3 ou 4 semaines, peut être plus !

 

Ça va encore être un sale été.

Comme il y a 4 ans.

Lorsque le trou d’ozone s’était brusquement détourné de sa route pour atteindre,

à une vitesse incroyable,

les volcans du Massif Central qui,

pour l’occasion, s’étaient réveillés !

Le changement avait été si brutal et imprévisible

Que beaucoup de vacanciers ou

De personnes qui n’écoutaient pas leur bracelet connecté ont été

Soit absorbés, soit pulvérisés

En moins de deux heures.

Même les androïdes n’ont pas résisté.

Un vrai carnage !

Les services de résurrection  ont été débordés et impuissants devant l’ampleur du désastre.

Bien entendu, les ilotes ont été abandonnés à leur sort fatal.

Seules les personnes dans cette zone,

Qui ont pu atteindre leur V.I.E (Vaisseau à Idylisses Érectiles),

Ont pu se dégager de l’emprise du trou mortel et

Partir en direction d’un des refuges lunaire permanent.

 

Aucune des personnes qui, depuis, sont dans la lune

Ne veulent redescendre sur Terre.

Il faut dire que des pirates y cultivent du sucre cocaïné sur la face cachée

Et l’ont distribué gratos aux réfugiés,

Rendant le pouvoir incapable de diriger qui que ce soit.

Les sciences cognitives les plus avancées donnent peu de résultat.

Quelle époque !!!

 

Vivement que le professeur Fuder réussisse

A mettre au point sa machine à

Remonter le temps.

 

Je me suis inscrit sur la liste d’attente des voyageurs temporels,

En gagnant un concours d’holographie, ma passion.

J’ai choisi l’année 1891

1891 : je serais poète en redingote mitée et je m’enivrerais dans des bars de marins

puis je déambulerais sur des quais brumeux et sombres. J’écrirais des

poèmes romantiques dans une chambre mansardée et froide.

J’apporterais des chocolats dans un hôpital de Marseille

à la chambre d’Arthur Rimbaud : ça lui fera peut être une belle jambe

mais je serais fier de moi !

 

En attendant la machine du professeur Fuder

Je continue à construire mon abri anti-bactérien

Pour me protéger des voisins malveillants et

De la nouvelle offensive de grippe de Ganymède.

Quant au nuage de méthane

Ce n’est jamais plus qu’un nuage !

Comme celui qui a envahi la pièce

Où je fume toute l’herbe que j’ai récoltée hier.

Je ne sais plus le jour que nous sommes, mais ça sent le gaz !

 

Henri Pol (1992, je ne sais plus quel mois!)

 

 

EN ATTENDANT LA MACHINE DU PROFESSEUR FUDER
EN ATTENDANT LA MACHINE DU PROFESSEUR FUDER
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article